• Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc LinkedIn Icône

© 2016 SAVVIER

Mentions légales

Please reload

Posts Récents

3 façons concrètes de booster votre innovation en 2018

January 10, 2018

On le sait tous, encourager l’innovation au sein de votre entreprise est vital, mais ce que l’on sait moins c’est comment faire pour y arriver ?

 

C'est évident, il est plus difficile d’innover dans les grandes structures que dans des start-ups de 10 personnes. Pour autant, ce n’est pas impossible ! Les exemples de moyennes et grandes entreprises ayant réussi à instiller dans leur organisation les pratiques propices à l’innovation sont légions et nous en reparlerons prochainement dans un autre article.

 

Un des obstacles à l’innovation dans certaines entreprises bien établies est ce qu’on pourrait appeler familièrement « le piège du confort ». Ces entreprises, fortes de leur présence sur le marché depuis 15, 20 ou 50 ans tombent dans le scénario où la rentabilité confortable de leurs produits et/ou services phares endort toutes perspectives d’innovation. Parce qu’elles réussissent déjà bien dans leurs activités, ces entreprises « pérennes » ont souvent du mal à faire passer les nouvelles idées de la phase de brainstorming au lancement de projet.

 

Les raisons sont nombreuses, parmi les plus communes nous retrouvons “le projet ne sera pas aussi rentable” et “c’est une perte de temps”. On pourrait les traduire par “pourquoi aller sur des terrains inconnus quand le connu est plus rassurant ?”. Et ainsi meurent beaucoup de projets à potentiel élevé.

 

Dans l’environnement changeant et toujours plus compétitif dans lequel évoluent de nombreuses entreprises (qu’elles en aient conscience ou non), il est impératif de voir au-delà des objectifs de fin d’année et de mettre en place une vraie culture de l’innovation en interne. C'est cette culture d’entreprise qui vous permet d’être acteur du changement et de saisir les nouveaux relais de croissance.

 

Pour cela, il est important de prendre conscience de la mentalité qui règne dans votre organisation et de mettre fin aux réflexes et schémas de pensée destructeurs d’innovation.

 

Voici 3 façons concrètes pour passer à l’action et booster votre innovation de l'intérieur :

 

 

#1 : Créez des espace-temps pour « penser » l’innovation

 

Vous en avez peut-être personnellement fait l’expérience, il ne suffit pas d’installer quelques personnes en rond autour d’une table et de leur dire « innovez ! » pour que de nouveaux projets apparaissent.

Si vous souhaitez que "créativité" et "innovation" soient les mots d’ordre dans votre entreprise, il faut leur allouer du temps. Mais attention, pas n’importe quel temps.

 

"Les 5 derniers bastions de la pensée sont : la voiture, les toilettes, la douche, l’Église et la salle de sport ", disait Joey Reiman, PDG de BrightHouse. En effet, dans un grand nombre d’entreprises "l’idéation" (c’est-à-dire le processus créatif de production, développement, et communication de nouvelles idées) n’a pas sa place dans la journée de travail.

 

Pour véritablement générer de l’innovation à l’intérieur de votre entreprise, il faut impérativement concilier espace de travail et temps de réflexion individuelle et collective. Il faut pouvoir créer les espaces dédiés à l’idéation dans votre structure et surtout laisser à vos collaborateurs, les protagonistes de l’innovation, y consacrer du temps. Sprint de Design Thinking, boîte à idées interne et tiers-lieu de création (FabLab) sont des exemples de pratiques concrètes que vous pouvez mettre en place.

 

Autre exemple de pratique, certainement plus ambitieuse, est celui de Google qui permet à ses employés d’accorder 20% de leur temps à l’expérimentation de nouvelles idées en dehors de leurs tâches habituelles. C’est dans ce temps créatif qu’a été conçue la messagerie Gmail !

 

 

#2 : Impliquez tout le monde dans le processus créatif

 

Les meilleures idées ne proviennent pas exclusivement du top management et/ou de la direction marketing. La force des entreprises qui ont l’innovation dans le sang, c’est de donner « l’opportunité » de parole et de prise d’initiative à toutes les forces internes de l’entreprise.

 

Il faut donc vaincre les barrières internes qui perpétuent l'inertie et l’auto-censure, et encourager les employés à s’exprimer de manière constructive sur :

  • Ce qui ne va pas

  • Ce qui pourrait aller mieux

  • Ce qu’on pourrait faire autrement

  • Ce qu’on pourrait développer

 

Pour cela, il faut mettre en place des process, outils, évènements ou plateformes qui permettent aux employés et collaborateurs de s’exprimer sans craindre :

  • De paraître ridicule

  • De se faire taper sur les doigts

  • De surcharger leurs journées de travail

  • De faire ça pour rien

 

Un bon moyen d’impliquer ses employés dans le processus créatif est l’organisation d’un concours interne. En invitant les employés de toutes les strates de la hiérarchie, tous métiers confondus, à y participer et en donnant du crédit aux participants (bonus, primes, cadeaux ou toute autre forme de mise en valeur de leur contribution) ; vous augmenterez votre taux d'engagement et la qualité des idées innovantes qui émergeront.

 

Le concours interne est une pratique courante chez Netflix, IBM et Google. Et elle a fait ses preuves chez Facebook par exemple : le bouton “like”, l’identification de personnes dans les commentaires et l’application Facebook Messenger sont des fonctionnalités clés, toutes nées de concours internes (Hackathons). Les “décors” de photos de profils, pour porter les couleurs de différents événements et causes, sont l’idée d’un stagiaire ! Grâce au Hackathon interne (entre autres moyens mis en place), Facebook a réussi à instiller une culture où les idées sont valorisées et le potentiel innovant de chacun est exploité, peu importe l’intitulé de poste.

 

 

#3 : Encouragez la prise de risque (mesuré !) et donnez le droit à l’erreur

 

L’innovation est caractérisée de manière inhérente par le risque et l’échec. Et il ne faut pas en avoir peur, bien au contraire ! Si l’on conçoit l’innovation comme un cercle vertueux où l’on apprend à chaque essai et où l’on se rapproche par itérations de la bonne solution, alors l’échec revêt un sens positif - tant qu’il est dans un cadre d’expérimentation maîtrisée bien sûr !

 

Pour innover il faut échouer souvent, c’est-à-dire, expérimenter beaucoup d’idées. Le grand inventeur Thomas Edison disait : “Je n’ai pas échoué, j’ai simplement trouvé 10 000 solutions qui ne fonctionnent pas”. C’est en expérimentant plusieurs idées plus ou moins bonnes, plus ou moins abouties, que l’inventeur a pu apprendre par la pratique ce qui fonctionnait réellement et peaufiner progressivement ses inventions jusqu’à leur déploiement commercial.

 

Comme un laboratoire d’inventeur, il faut que vous cultiviez en interne une culture qui promeut l’expérimentation et créer les conditions qui y sont propices. Pour cela, Laboratoires d’Innovation et Incubateurs internes sont votre choix de prédilection.

 

Pour innover il faut également échouer vite, c’est-à-dire, à moindre coût et dans des délais courts. Ce n’est pas étonnant que 75% des start-ups soutenues par des ventures échouent, après tout, la fonction première d’une startup est de valider sur le terrain “la” bonne idée, et elle ne peut pas faire cela sans expérimenter, sans sortir des sentiers battus, et donc sans prendre le risque de se tromper.

 

En raison de leurs ressources (temps, capital humain, budget etc.) limitées les startups ont développé des pratiques “frugales” pour tester leurs idées. Par exemple, elles ont souvent recours à des prototypes et des versions bêta de leurs produits et services : au lieu d’investir dès le départ dans le développement du produit ou service “parfait”, elles développent un “produit minimum viable” présentant les fonctionnalités clés de la solution, et le testent sur le terrain. L’objectif est de récolter un maximum d’informations sur la viabilité de leur solution et de savoir rapidement comment améliorer l’idée de départ.

 

Comme une startup, concevez des cadres d'expérimentation structurés. Il faut délimiter le périmètre (combien de temps, de ressources seront alloués ? Quelles hypothèses explorer en priorité ?), adopter une méthodologie itérative et laisser vos collaborateurs expérimenter et apprendre en autonomie et avec bienveillance. Le Lean Startup et le Design Thinking sont des cadres méthodologiques qui ont fait leur preuves dans la gestion de projets d’innovation. Cerise sur le gâteau : ils inculquent à vos collaborateurs des méthodes de travail agiles pour résoudre des problématiques et innover au quotidien.

 

 

Cet article vous a plu ? Vous êtes concernés par des problématiques d’innovation en interne ? Nous serions ravis d’en discuter avec vous :

 

Amina Afaf Chaieb, CEO Savvier

amina@savvier.fr , 06 23 06 33 57

www.savvier.fr

 

Facebook
Twitter
Please reload

Please reload

Catégories
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • LinkedIn Social Icon