Please reload

Posts Récents

Innover avec le Design Thinking

February 25, 2019

 

Aujourd’hui plus que jamais, les grandes entreprises françaises n’ont plus le choix : elles doivent se réinventer.  

 

Transformation digitale, accélération technologique, concurrence accrue des startups, marchés, usages et métiers en profonde mutation : tant de changements que l’entreprise doit appréhender.

 

Les directions, les managers et porteurs de projets sont sous pression : il faut innover, beaucoup, vite, et surtout, avec des résultats !

 

Quel cadre, quelle méthode mettre en oeuvre ? Le Design Thinking, processus d’innovation centré sur les usagers,  est un levier à fort potentiel.

 

Dans cet article, nous vous expliquons comment innover concrètement avec le Design Thinking.

 

 

Le point de départ du Design Thinking : comprendre vos clients

 

Design Thinking, ou la Pensée design, est un processus utilisé par les designers pour créer des solutions (produits, services, expériences, espaces…) innovantes.

 

On peut parler également de “méthodologie” de management de l’innovation qui mobilise l’intelligence collective et structure le processus de conception d’une solution à partir d’usages existants ou à inventer.

 

Le succès du Design Thinking réside dans le fait de se concentrer sur la compréhension du contexte et des besoins du client. Et pour cela, il ne suffit pas de se fier à son intuition.

Il faut récolter des données qualitatives et des histoires avec lesquelles il faut empathiser.

 

Les parties prenantes sont le point de départ de toute réflexion sur le produit ou le service que l’entreprise commercialise ou commercialisera.

 

Cette posture empathique peut sembler contre-intuitive, tant nous avons des biais cognitifs qui nous poussent à aller tout droit à la "solution" avec des a priori et des raccourcis.

C'est pour cela que les outils du design nous aident à adopter cette posture et de prendre le temps d’explorer : verbatims, entretiens, cartes heuristiques, construction de personae, parcours, cartes empathiques...

 

Ces outils permettent de se pencher avec ouverture et curiosité sur le client, l’interroger, le comprendre, se mettre à sa place. Ensuite il faut reformuler les besoins identifiés de manière concise et inspirante pour cadrer par la suite la phase de créativité.

 

 

Imaginer les solutions : stimulez la créativité

 

Après avoir identifié les besoins clients, la phase créative peut commencer. C’est ce qu’on appelle le processus d’idéation : générer de nouvelles idées et se libérer des solutions existantes.

 

 

L’objectif est de produire le plus d’idées possibles sans se soucier de leur pertinence, dans un premier temps. Il faut, à ce moment là, se débarrasser de toutes ses limites et oser. On parle en Design Thinking de la zone des possibilités créatives infinies. Avoir une multitude d’idées permettra de créer les meilleures solutions d’un point de vue créatif et en réponse au besoin du client.

 

Cette phase d’idéation bouscule tous les schémas de pensée classiques qui voudraient vous pousser à trouver “la bonne solution”du premier coup. Ce processus vous amène à imaginer les idées dans un champ des possibles plus large. Et cela, multiplié par le nombre d’intervenants dans ce processus ! Vous vous posez alors les bonnes questions et explorer des terrains vierges. Et c’est là-bas que l’innovation pointera le bout de son nez…

 

Il est possible de se rendre compte devant les idées retenues que le besoin du client n’a pas été complètement défini. Il faut alors faire un retour en arrière en faisant davantage de recherches pour définir à nouveau le problème. Le Design Thinking est un processus itératif. Les allers-retours sont admis et même nécessaires pour toujours aller plus loin.

 

 

Prototypage et test : l’idée à l’épreuve du réel

 

Une fois que le choix s’est porté sur quelques idées, c’est le moment de les confronter à la réalité. Cette phase est primordiale et trop souvent négligée.  

 

Les Design Thinkers apprennent en faisant. Ils développent des prototypes très rapidement pour tester la solution. La qualité des solutions n’est avérée que par un test. Il faut donc faire une itération rapide de ces tests pour arriver à la meilleure solution possible.

 

À ce moment précis, il faut accepter d’échouer. Cela fait parti du processus. “Fail fast, Fail often.” est le mantra préféré des start-ups. “Plantez-vous. Plantez-vous souvent”. C’est une manière d’éprouver vos idées sans perdre de temps sur celles qui ne sont pas viables, tout en s’assurant de ne pas abandonner la super bonne idée.

 

Plusieurs options de prototypage s’offrent à vous allant de la représentation graphique plus ou moins avancées (sketchs, mock ups, vidéos, maquettes…) jusqu’au prototype fonctionnel (démonstrateur, impression 3D).

 

Contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible de prototyper quelque chose d’intangible, autre que du matériel, comme un service, une nouvelle stratégie ou encore une campagne marketing.

 

Le prototoype est amélioré au fil des tests en intégrant les retours des usagers. L’idée est de s’assurer que l’on tient la « bonne » solution, avant de « bien » la développer. Il faut donc simuler les fonctionnalités essentielles à moindre coût. Avant de développer l’Apple Watch, les designers Apple l’ont testée avec un simple iPhone attaché au poignet avec du velcro !

 

 Source : TechRadar

 

Prototyper permet une compréhension plus profonde de la solution et de l’utilisateur pour aller plus loin dans l’empathie. Cette phase “test and learn” est une boucle d’itérations vertueuse pour tendre vers “LA” solution, celle qui vous permettra d’entrer réellement dans l’innovation.

 

Le cycle d’idéation, de prototypage et de test doit être répété le plus rapidement possible pour que le processus soit le plus optimal possible : on réduit ainsi les délais, les coûts et surtout les risques.

 

Voilà pourquoi innover avec le Design Thinking est un levier à fort potentiel grâce à une méthode et langage unifié permettant la collaboration multidisciplinaire tout en générant plus de créativité et de meilleures solutions.  

 

En adoptant cette méthode, vous arriverez à mieux innover à l’intérieur de l’entreprise grâce des outils de travail propices à la créativité et l’empathie pour le client.

 

Alors, quand programmez-vous votre prochain sprint Design Thinking ?

 

 

 

Facebook
Twitter
Please reload

Catégories
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • LinkedIn Social Icon
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc LinkedIn Icône

© 2016 SAVVIER

Mentions légales